Fuite de bitcoins à gogo : retour sur le scandale Mt. Gox

Mt. Gox a été pendant un moment la plus importante plateforme d’échange de Bitcoins au monde. Elle s’effondre brutalement en février 2014. Bilan : 744 408 bitcoins détournés, et le PDG qui s’évapore dans la nature…

Plateforme numéro un mondial d’échange de bitcoins, Mt. Gox était à l’époque très largement utilisée par les internautes. Mais le 7 février 2014, le PDG français de l’entreprise japonaise Tibanne, propriétaire de Mt. Gox, annonce brutalement un arrêt temporaire de toutes les transactions sur la plateforme. Les bitcoins stockés par les utilisateurs sont irrécupérables. Un vent de colère souffle alors sur Mt. Gox.

L’affaire ne s’arrête pourtant pas là. Les internautes craignent ensuite que leurs 744 408 bitcoins n’aient disparu définitivement, d’autant plus que cela représente alors une jolie petite somme : 400 millions de dollars. Il faut dire qu’à l’époque sur Mt. Gox, un seul bitcoin pouvait valoir plus de 1 000 dollars. Les 127 000 clients de la plateforme s’inquiètent. Le scandale amène les gens à manifester en brandissant des papiers sur lesquels est écrit en majuscule « Où est notre argent ? » Fait le plus grave : le PDG, Mark Karpèles, s’évapore dans la nature…

Suite aux derniers événements, le fondateur de Nexway, Gilles Ridel, ne comprend pas. « C’était un génie de l’informatique, autodidacte », déclare-t-il à 20 Minutes. L’homme le connait bien. Mark Karpèles va en effet travailler pendant quatre ans chez Nexway où ses talents impressionnent. Même s’il n’avait pas son bac, le PDG de Mt. Gox était « un supergeek avec un QI de 190 qui mangeait et dormait avec son ordinateur portable », raconte Gilles Ridel.

Le 28 février : nouveau coup de théâtre. Mark Karpelès refait surface et tient une conférence de presse à Tokyo où il annonce que sa plateforme a été piratée. Les internautes sont également fixés sur le sort de leurs bitcoins : tout est perdu. La bourse d’échange fait ensuite une demande de liquidation, estimant que les chances de trouver un repreneur qui accepterait de rembourser chacun des utilisateurs sont minimes. Aucune demande de protection de la législation sur les faillites n’a été faite. Mais le 29 Avril, le Wall Street Journal annonce que le groupe Sunlot Holdings va reprendre MtGox et met ainsi fin à la procédure de liquidation entamée un mois plus tôt. La justice américaine approuve la reprise le 1er Mai.

Pour dédommager les clients lésés, le groupe leurs propose des actions dans la société ainsi qu’un premier remboursement prélevé sur les 200 000 bitcoins retrouvés après la fermeture du site. Au total, les ex-internautes de Mt Gox obtiennent pas moins de 16,5% de participation dans la nouvelle entreprise. A terme, si l’entreprise connaît le succès, cela pourrait les rembourser voire leur offrir une plus-value. Affaire à suivre…

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts

Discussion about this post