Epargne : Quel seuil atteindre en 2019 avec une inflation de 1,1% ?

 

En fin 2019, l’inflation hors tabac devrait s’établir à 1,1%, d’après les dernières statistiques de l’Insee. Ce faisant, il faudra atteindre un certain rendement si l’on veut éviter une perte de capitale. Alors pour quel type d’épargne doit-on opter ?

Selon les dernières projections de l’Insee, l’inflation hors tabac sera de 1,1% en fin de cette année. En tenant compte de la fiscalité, il faudra choisir la bonne formule d’épargne afin d’éviter un trou dans le capital.

En cette période de taux historiquement bas, gagner de l’argent avec son épargne est un objectif ambitieux, mais ne pas en perdre constitue également un beau challenge. Alors il serait judicieux de faire attention au calcul. Cette année l’inflation est prévue à 1,1%, or, si la performance annuelle nette ne dépasse pas l’inflation, le capital placé perd du pouvoir d’achat. Dans ce cas quel sera le seuil à atteindre en 2019 ? Tout dépend du cadre fiscal. Nous avons les produits défiscalisés, les produits uniquement soumis aux prélèvements sociaux et les produits intégralement fiscalisés.

Produits défiscalisés

Nous savons que pour ne pas perdre d’argent, il suffira que le rendement bruit égale ou dépasse l’inflation. Ainsi, il est clair qu’avec un taux de 0,75%, le Livret A ne vous épargnera pas d’une érosion du capital. Notez surtout qu’en 2019, cette épargne a enregistré un taux négatif inflation déduite (-0,35%). C’est la troisième année de suite après 2017 (-0,25%) et 2018 (-0,84%), une première depuis le début des années 1980. Dans cette catégorie, seul le LEP devrait tirer son épingle du jeu, grâce à un taux de 1,25%. Mais il reste peu utilisé.

Produits uniquement soumis aux prélèvements sociaux

Ici, l’on ne parlera pas des PEL ouverts depuis début 2018 et qui sont soumis à la flat tax de 30%. Mais des plans plus anciens, auxquels ne s’appliquent pas cette flat tax. Jusqu’à leurs 12 ans, ils ne sont concernés que par les prélèvements sociaux à 17,2%. C’est pourquoi, il faudra offrir plus de 1,32% en 2019 pour préserver le capital. Les plans ouverts avant août 2016 et ayant moins de 12 ans auront les mêmes performances. Ils peuvent donner de 1,5% jusqu’à 2,5% bruts. Il y a également l’assurance-vie, qui peut être exonéré d’impôt à la sortie. Dans ce cas-ci il faudra 1,32% pour contrer l’inflation. Le rendement en 2019 se situera certainement entre 1,4% et 1,6% ; après avoir atteint 1,6% en 2018.

Produits intégralement fiscalisés

Cette catégorie concerne les PEL récents ou encore les livrets ordinaires désormais taxés à 30% (12,8% d’impôt et 17,2% de prélèvements). Les taux sont en deçà de 1,75%, ce qui aboutira certainement à un rendement inférieur à l’inflation. Les livrets bancaires devraient aussi s’inscrire dans cette perspective.

 

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts