Bretagne : fête de l’agriculture ce weekend à Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Vilaine)

 

La 66e édition de la fête de l’agriculture aura lieu le weekend prochain à Saint-Méen-le-Grand(Ille-et-Vilaine). Au moins 30 000 visiteurs sont attendus sur une trentaine d’hectares.

Samedi 24 et dimanche 25 août se tiendra à Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Vilaine), la 66e édition de la fête de l’agriculture. Ce sera l’occasion pour les agricultures de faire découvrir au public leur métier et peut-être battre en brèche les préjugés. Cette année, au moins 30 000 visiteurs sont attendus sur deux jours sur une trentaine d’hectares au Parson, à quelques encablures de la voie express Rennes Saint-Brieuc et à deux pas du bourg de Saint-Méen. Environ 400 bénévoles seront sur le terrain pour accompagner et guider les visiteurs. L’organisation est l’affaire du syndicat Jeunes agriculteurs (JA) qui compte environ 600 membres en Ille-et-Vilaine, des exploitants et des salariés agricoles, répartis dans 24 structures locales.

Animations, expositions, marché de producteurs locaux….

Le programme de cette édition est très alléchant avec des stands et beaucoup d’animations. Il y aura plus exactement une finale départementale de labour, un moiss-batt cross, un baptême de l’air en hélico, une messe des laboureurs officiée par Monseigneur d’Ornellas, archevêque de Rennes, un comice inter-cantonal mini-ferme, un labyrinthe de maïs, des animations pour petits et grands, une exposition de matériels et village exposants, ainsi qu’un marché de producteurs locaux. Le samedi 24 août, il est prévu un feu d’artifices à 23H 15 et des concerts jusqu’à 1H du matin avec notamment la fanfare Bandenn Breizh. « Il n’y aura pas le temps de s’ennuyer », promettent les organisateurs.

Tout le week-end, les JA et leurs équipes de bénévoles seront aux fourneaux pour régaler les visiteurs. Samedi et dimanche midi, menus complets servis sous chapiteau.

Emmener les jeunes à s’intéresser à l’agriculture

La fête de l’Agriculture permettra également aux producteurs de faire connaître leur métier et valoriser son image auprès du public. Charles Fossé et Jimmy Guérin, administrateur et président des JA 35 affirment qu’il faut donner aux gens « l’envie de faire ce métier. Leur expliquer que les exploitations sont viables, qu’elles rémunèrent correctement ». Le message vaudra surtout pour les jeunes. Il faudra leur expliquer que le métier d’agriculteur peut être également fun. En effet, il a « beaucoup évolué, les conditions de travail et les mentalités aussi. L’agriculteur est un chef d’entreprise qui part en vacances, en week-end. Qui sait préserver sa vie de famille. Il y a eu une grosse remise en cause ces dernières années. Les choses évoluent dans le bon sens », expliquent-ils.

« On fait le plus beau métier »

Il urge en outre de recruter de nouveaux bras parmi ces jeunes car « Actuellement, il y a une installation pour trois départs, regrette Charles Fossé. C’est important de trouver des jeunes pour s’installer. ». L’actualité commande aussi de parler de l’environnement qui serait agressé par une agriculture intensive. Jimmy Guérin assure qu’« Il y a une prise de conscience des enjeux à venir » et que l’exploitant agricole est devenu plus responsable et autonome. « On fait le plus beau métier mais souvent on ne sait pas en parler. On passe trop de temps à se défendre face à des détracteurs qui ont une force de communication beaucoup plus importante que nous », regrette Charles Fossé. Il invite en outre les consommateurs a adopté un autre regard sur l’agriculteur car c’est lui qui produit tous les délices qui se retrouvent dans leurs assiettes.

Vous faites le buzz !

Sarah Kadoh

Author

Sarah Kadoh

Up Next

Related Posts