Zone euro: Le chômage a atteint son plus bas niveau depuis 2000

 

Dans les 28 pays de l’Union européenne, le taux de chômage s’est établi à 6,4% en avril, stable par rapport à mars. Il s’agit du taux de chômage le plus faible jamais enregistré depuis le début des statistiques en 2000. L’inflation a aussi fortement reculé en mai dans la zone euro, a annoncé l’Office européen des statistiques Eurostat, ce mardi.

L’Allemagne et les Pays-Bas enregistrent les plus faibles taux

Selon l’Office européen des statistiques Eurostat, données ce mardi, le taux de chômage s’est établi à 6,4% en avril, quand l’inflation reculait fortement en mai dans la zone euro. Ce taux de chômage est le plus faible jamais enregistré par l’Office européen des statistiques Eurostat depuis le début de ses relevés en 2000. Il est meilleur que celui anticipé par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 7,7 %, comme en mars.

Le chômage dans la zone euro a régulièrement reculé depuis qu’il est repassé sous le seuil symbolique de 10% en septembre 2016. Il est bien mieux que celui d’avant la crise financière de 2007-2008, où il s’établissait à 7,5%. Au pire de la crise de la dette, le chômage avait atteint dans la zone euro le taux record de 12,1% en avril, mai et juin 2013.

Au niveau des différents Etats membres de l’Union Européenne, le taux de chômage le plus faible en avril a été enregistré en Allemagne (3,2%) et aux Pays-Bas (3,3%). A l’inverse, les taux les plus élevés ont été constatés en Grèce (18,5% en février 2019, dernier chiffre disponible) et en Espagne (13,8%).

L’inflation se fixe sous l’objectif de la Banque centrale européenne

Toujours selon des données provisoires, le taux annuel d’inflation a atteint 1,2 % en mai dans la zone euro, contre 1,7 % en avril, en raison notamment d’un tassement des prix de l’énergie. Ce chiffre est inférieur aux prévisions des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui misaient sur une inflation de 1,4 %, et sur l’objectif de 2,0 % sur un an de la Banque centrale européenne (BCE). Ce seuil est considéré comme un signe de bonne santé de l’économie. L’Europe devrait donc se revoir de ces chiffres au moment où la guerre commerciale entre la Chine et les Etats Unis fait rage.

 

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts