Sommet d’Hanoï : Trump et Kim Jong-Un se séparent dans le désaccord

C’est un véritable camouflet pour Donald Trump, qui ne cessait de se présenter comme un champion de la négociation. Après l’espoir suscité par le sommet de Singapour, il y a huit mois, et les belles paroles qu’il a arrachées à Kim Jong-Un, mercredi soir, l’on attendait mieux de lui. Malheureusement, il est reparti d’Hanoï, les mains vides.

Donald Trump quitte Hanoï les mains vides

Donald Trump vient de subir l’échec le plus cuisant de sa politique étrangère. Ce jeudi, alors que l’on attendait des concessions majeures de la part de la Corée du Nord, rien ne sera décidé. Les discussions ayant achoppé sur la levée complète des sanctions, demandée par Pyongyang. Donald Trump a presque quitté la capitale vietnamienne, la mort dans l’âme.

Pourtant, la veille, Kim Jong-Un avait paru très enthousiaste sur le sommet de ce jour. Il avait déclaré, lors du tête-à-tête en prélude à la rencontre de ce jeudi : « Je suis certain qu’il y aura cette fois de grands résultats qui seront salués par tous. Je vais faire de mon mieux pour que cela se produise. […] Nous avons fait tout ce chemin jusqu’à Hanoï pour nous revoir (Il a pris le train, conformément à la tradition coréenne). Quand j’y pense, c’était un moment où nous avions besoin de davantage de réflexion, d’efforts et de patience que tout autre moment ». Et le Président Trump de répondre laconiquement : « Je pense que ce sera un succès. ». Mais le sommet d’Hanoï a tout simplement été un flop et l’optimisme béat de Kim Jong-Un, la veille, un trompe-l’œil.

« ils voulaient que les sanctions soient entièrement levées »

Déçu du résultat de la rencontre avec le leader nord-coréen, Donald Trump a jugé bon de hâter sa conférence de presse, au cours de laquelle il a donné la raison de son échec. « C’était à propos des sanctions », a révélé le président américain. Puis de s’expliquer davantage ; « En gros, ils voulaient que les sanctions soient entièrement levées, et nous ne pouvions pas le faire. Ils étaient disposés à désigner une grande partie des zones [sites nucléaires] que nous voulions, mais nous ne pouvions pas abandonner toutes les sanctions pour cela. ».

Par la suite, il confie que les Etats Unis disposent encore de quelques options contraignantes, mais qu’il vaudrait mieux ne pas utiliser actuellement. Pour lui, « Parfois, il faut quitter [les négociations], et c’était une de ces fois. ». Toutefois, souligne-t-il, Kim Jong-Un et lui ne se sont pas fâchés. Bien au contraire, ils se seraient quittés en de bons termes en promettant se revoir pour des discussions plus fructueuses.

 

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts