E-sport : le Bénin accueille la première Coupe d’Afrique des jeux vidéo

 

Le Bénin accueille, le 23 avril 2022, la première édition de l’International Africa Gaming Cup (IAGC), la Coupe d’Afrique des jeux vidéo. Cette compétition oppose les principales communautés de gamers du continent dans_ trois catégories (amateurs, semi-professionnels et professionnels). Il s’agit pour le pays hôte de créer un écosystème e-sport national afin de devenir un pays phare de la discipline.

Le Bénin doit abriter, le 23 avril prochain, la première édition de l’International Africa Gaming Cup (IAGC) qui se présente comme une Coupe d’Afrique des jeux vidéo. Autorisée en conseil des ministres le 24 novembre 2021, cette compétition est organisée par le gouvernement béninois à travers le ministère du numérique et de la digitalisation en partenariat avec Nicecactus, une plateforme française de tournois e-sport.

Trois jeux au programme

Au cours d’une conférence de presse organisée le 12 avril au Novotel Orisha à Cotonou, Hessabi Mike, fondateur de la plateforme Nicecactus Gamer, et Médard Djékété, président de Africa Gamers ont donné plus de détails sur cet évènement inédit en Afrique. Ils ont indiqué que l’IAGC mettra en confrontation les férules du jeu vidéo dans trois catégories (amateurs, les semi-professionnels et les professionnels) autour de trois jeux. Ce sont : le jeu mobile e-sport Clash royal, le jeu de combat Tekken 7 et le Battle grounds Mobile.

Tout se passera sur la plateforme Nicecactus sur Pc, consoles et appareils mobiles. La compétition se déroulera en trois phases nationales, régionales et continentales. Après les phases qualificatives régionales de ce 23 avril, la finale continentale se tiendra en juillet 2022 dans la même salle de Sèmè One à Cotonou. Cette dernière étape sera marquée par un week-end de show et d’animations à l’africaine.

L’Afrique du Sud, le Ghana et le Nigeria en tête

Selon Hessabi Mike, l’International Africa Gaming Cup (IAGC) permettra au Bénin de créer un écosystème e-sport national et de se hisser parmi le top 5 des plus grosses industries du jeu vidéo en Afrique. Actuellement ce classement comprend l’Afrique du Sud, le Ghana, le Nigeria, le Kénya et l’Ethiopie. Il n’y a donc aucun pays francophone dans la liste. Le Bénin

D’après Médard Djékété, le Bénin dispose des potentialités pour se hisser parmi ces pays anglophones. Le président d’Africa Gamers note d’abord qu’il y a plusieurs communautés actives de gamers dans le pays, surtout parmi les milléniaux. Aussi, il relève le fait que le secteur du jeu vidéo enregistre une forte croissance ces dernières années au Bénin en raison d’un engouement de plus en plus important.

Une industrie de plus en plus lucrative

De l’avis de Djékété, le Bénin a l’occasion d’obtenir des recettes substantielles pour son économie. De même, ce petit pays d’Afrique de l’ouest verra émerger des acteurs locaux ainsi que de jeunes talents. Ce qui permettra de créer des emplois et de réduire le chômage. Les spécialistes internationaux de l’e-sport auront également des opportunités, eux qui font une incursion dans le marché émergent de l’Afrique.

Sans oublier les marques et les annonceurs de plus en plus présents dans les jeux à travers notamment les maillots et équipements des équipes d’e-sport, mais aussi les retransmissions de compétition et sponsoring. Cet intérêt des partenaires devrait encore grandir avec la pénétration d’internet sur le continent. Actuellement, le secteur du gaming pèse plus de 300 milliards de dollars, donc bien plus que le cinéma et la musique. Fort de ce poids, le jeu vidéo devrait bientôt devenir une discipline olympique.

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts