Coronavirus : trikini, la nouvelle tendance venue d’Italie

 

Alors que l’Italie amorce tout doucement son déconfinement, les nouvelles tendances d’été apparaissent pour rendre spéciale la réouverture des plages. À Senigallia, la designer Tiziana Scaramuzzo, propriétaire de la marque Elexia Beachwear, invente le trikini, un maillot de bain assorti de masque.

La conceptrice voulait juste amuser ses proches

Premier pays d’Europe à se confiner afin de lutter contre la crise du coronavirus, l’Italie a remis le nez dehors depuis le 18 mai 2020. La majorité des petits et grands commerces, coiffeurs, salons de beauté, bars et restaurants ont été autorisés à redémarrer leurs activités. Aussi, les plages rouvrent peu à peu conformément aux mesures sanitaires. L’une d’entre elles est le port du masque, devenu obligatoire dans de nombreux pays. En Italie, plusieurs marques se sont lancées dans la fabrication de masques en tissus à la fois originaux et attractifs. Mais aucune d’entre elles n’avait prévu d’en faire un assortiment pour la plage.

L’entreprise Elexia Beachwear, installée à Senigallia dans le centre de l’Italie, est la première à s’y essayer. Sa propriétaire et conceptrice Tiziana Scaramuzzo a produit des masques assortis à ses bikinis pendant le confinement. Elle a appelé cette trouvaille « trikini ». La jeune designer a commencé par deux modèles pour ses filles en avril dernier, histoire de s’amuser un peu. Elle a ensuite posté des photos de ses créations sur Facebook, rapporte le Daily Mail. Contre toute attente, Tiziana Scaramuzzo reçoit de nombreux commentaires et messages sur les réseaux sociaux pour lui demander de commercialiser son concept.

Entre 60 à 70 euros le trikini

Des centaines de personnes à travers le monde entier ont aussitôt passé commande auprès de sa marque. Tiziana Scaramuzzo a alors décidé de se lancer franchement dans la production de trikinis. Depuis, l’entreprise Elexia Beachwear a dû stopper 50% de la production de ses autres produits pour se consacrer à la création de masques de protection sanitaires. Le prix des trikinis varie selon les modèles. Il faut compter entre 50 à 60 euros pour un maillot de bain, auxquels s’ajoutent les 10 euros du masque. Grâce à ses masques assortis à ses bikinis, la créatrice Tiziana Scaramuzzo a boosté le chiffre d’affaires de son entreprise.

Reste maintenant à savoir si les clientes Italiennes et étrangères pourront pleinement utiliser leurs trikinis puisque le déconfinement n’est pas encore total à la plage dans la majorité des pays. L’Italie se trouve dans cette situation. Elle enregistrait 32.169 morts et 226.699 cas identifiés mardi 19 mai, soit l’un des pays européens les plus touchés par la crise du coronavirus.

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts