Coronavirus : les kits pour cuisiner ont le vent en poupe chez les Millenials

 

Selon une étude de la start-up Joko, qui a analysé les comportements d’achat via les dépenses de 100 000 de ses utilisateurs du 17 mars au 21 avril, la livraison de repas n’a plus vraiment la côte chez les Millenials (18 – 35 ans). Ces derniers se tournent vers les kits pour cuisiner en ces temps de confinement, mesure imposée contre le coronavirus.

La fermeture des restaurants profitent à la grande distribution et au e-commerce

Joko Insights, une startup qui réalise des études de marché 100% basées sur la donnée de paiement et permet aux enseignes de mieux comprendre les habitudes de consommation des millennials, vient de sortir une nouvelle étude. Celle-ci se base sur l’analyse des comportements d’achat via les dépenses de 100 000 utilisateurs de Joko depuis le 17 mars, début du confinement, jusqu’au 21 avril. Il en ressort que les jeunes de 18 à 35 ans ont changé leurs habitudes alimentaires. Ils ont notamment délaissé momentanément la livraison de repas à domicile pour les kits à cuisiner.

D’après l’étude de Joko, la grande distribution profite logiquement de ventes en hausse. Les restaurants étant fermés, elle connait en moyenne une croissance de 31% sur les deux premières semaines du confinement. Les enseignes à dominante de proximité́ — dû principalement à un trafic routier réduit mais aussi à un « exode rural » à l’annonce du confinement — ont vu leurs ventes croitre de manière plus marquée que les hypermarchés. Par exemple les ventes de Cocci Market ont progressé de 58%, celles de Franprix de 49% et celles de E.Leclerc de 15%. Aussi, le e-commerce se frotte les mains, même si le leader Amazon n’a vu ses ventes croître que de 7%. Cela peut s’expliquer par la fermeture de ses entrepôts, suite à une décision de justice.

Les kits pour cuisiner, le compromis parfait

Quant aux services de livraison de repas préparés, ils n’ont pas profité de la fermeture des restaurants partenaires à cause de la peur grandissante d’être au contact du virus. Les principaux acteurs du secteur de la food delivery ont donc enregistré des pertes énormes malgré des stratégies telle que la livraison sans contact : Deliveroo (-43%), Uber Eats (-32%). Par contre, la livraison de repas à préparer fait un carton. Les Français semblent trouver en elle un équilibre parfait entre facilité de préparation et temps passé seul ou à plusieurs pour cuisiner. Ainsi Quitoque a vu ses ventes progresser de 161% et Hellofresh de 168%.

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts