Business : WeWork prépare son entrée en bourse en septembre

 

Selon le Wall Street Journal, WeWork a décidé d’avancer son entrée en bourse à septembre au lieu de décembre, comme initialement prévu. La start-up spécialisée dans les espaces de coworking aurait déjà approché des banques afin d’obtenir un prêt de plus de plus de 6 milliards de dollars en vue de réduire la taille de sa prochaine émission d’actions.

WeWork aurait décidé d’accélérer son plan d’introduction en bourse. Initialement programmée pour décembre, elle interviendrait à la rentrée. Pour cette action, le spécialiste des espaces de coworking aurait approché des banques afin d’obtenir un prêt de plus de plus de 6 milliards de dollars. Avec un tel montant, l’entrée en bourse de WeWork deviendrait la deuxième plus importante en 2019 pour le secteur Tech après celle d’Uber en mai. L’emprunt permettrait également à l’entreprise d’étendre son activité en Europe et aux Etats Unis, un marché potentiellement juteux. A ce jour, WeWork a levé plus de 8 milliards de dollars pour son développement.

WeWork perd encore trop d’argent

WeWork a été valorisé 47 milliards de dollars (42 milliards d’euros) en début d’année dans le cadre d’une levée de fonds auprès d’investisseurs privés, soit l’une des valorisations les plus élevées au monde pour une entreprise non cotée. Mais le spécialiste de la location de bureaux n’est toujours pas rentable et son modèle économique, basé sur des revenus de court terme avec des emprunts de long terme, suscite des interrogations quant à sa viabilité. Ainsi, malgré une croissance soutenue, l’entreprise perd encore énormément d’argent. En 2019 par exemple, WeWork a perdu 1,9 milliard de dollars pour un chiffre d’affaires de 1,8 milliard. Une situation qui a poussé la société à réduire ses effectifs de 3% sur un total de 10 000 employés. WeWork ne serait donc plus loin de vivre les mésaventures de Regus, un géant actuel des espaces de travail et du « coworking », qui a bien failli mettre la clé sous la porte après l’explosion de la bulle internet en 2001.

En attendant l’IPO

WeWork organisera le 31 juillet une journée avec les analystes des grandes banques de Wall Street dans le cadre des préparatifs de son introduction en bourse, a rapporté Reuters. L’entreprise prévoit en outre de publier en août la documentation nécessaire à son IPO, a ajouté l’agence de presse britannique. WeWork a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Vous faites le buzz !

Luc Vigne

Author

Luc Vigne

Up Next

Related Posts