Arrêt des subventions pour la French tech One Lyon par les Verts

Les French Tech One de Lyon et de Saint-Etienne, on appris avec une certaine surprise qu’il n’y aura pas de subventions annuelles publiques en 2022 sur décision des Verts. Cette subvention de 70 000€ était habituellement reversée à la French Tech, qui est une association d’accompagnement des start-up du numérique labellisée par l’État. Quelles sont les conséquences de cette décision issue du changement de couleur politique de Lyon ?

La métropole lyonnaise répond sur cette prise de décision en évoquant le contexte socio-économique actuel qui préconise, selon elle le déplacement de ces investissements au profit de problématiques d’insertion sociale et de logique d’inclusion. Émeline Baume, vice présidente de la Métropole de Lyon et membre du parti Europe Ecologie Les Verts, explique que : “la priorité est à la gestion des besoins sociaux sur le territoire en aidant des habitants à sortir du RSA par exemple.” Afin de justifier ce choix elle ajoute que la French Tech One de Lyon et de Saint-Etienne est dorénavant mûre, se portant très bien financièrement et n’a donc plus réellement besoin de cette tutelle publique et donc de cette subvention annuelle.

Une réaction virulente de la part de l’opposition

L’opposition politique s’est empressée de réagir à cette décision prise par la métropole de Lyon. De plus, l’opposition s’est indigné du choix, dès septembre 2021, d’allouer une somme de 80 000 € à la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) par la métropole de Lyon. Cette société numérique parisienne consacre son action autour du numérique responsable et de la protection des données personnelles. L’annonce de ce changement de partenariat est assez controversée dans la mesure où Fing est en lien étroit avec l’élue Émeline Baume qui est administratrice à titre bénévole de l’organisme.

La vice présidente de la métropole affirme qu’il n’existe aucun lien entre la subvention allouée à la Fing et son appartenance à a dite organisation. Pour affirmer ses positions, elle indique que Lyon est un partenaire ancien de la Fing, avant même la transition vers une équipe politique dirigeante vertes. Cependant, ces explications ne suffisent pas à convaincre l’opposition qui expliquent ne pas comprendre pourquoi les Verts n’affirment pas leur politique lorsque l’on peut constater la cohérence de ces actions avec la Fing.

Quid de la French Tech One Lyon ?

Selon Emilie LeGoff, co-présidente de la French Tech One Lyon, la subvention habituelle de la métropole de Lyon représentait 20% de son budget annuel. D’après la co-présidente, la structure étant une association d’intérêt général, elle n’était absolument pas préparée à devoir être autonome financièrement. Cette nouvelle est donc un coup dur qui sera difficile à combler sur le court terme.

Vous faites le buzz !

LeBuzz DuBizz

Author

LeBuzz DuBizz

Up Next

Related Posts