Afrique : une baisse considérable de l’argent envoyé par les migrants 

Suite à la pandémie du Coronavirus, les travailleurs migrants ont été fragilisés, se trouvant incapables d’envoyer de l’argent à leurs familles en Afrique pour les aider tel qu’ils avaient l’habitude de faire. 

De nombreuses familles en Afrique se trouvent aujourd’hui sans revenus à cause du Coronavirus. Les migrants travaillant en France sont incapables d’envoyer de l’argent par manque de moyens. Une étude réalisée à l’occasion de la journée internationale des migrants a montré que les sommes envoyées depuis la France ont connu une chute de 25% cette année. “En 2020, le volume des transferts d’argent des diasporas a chuté malgré un effort plus important consenti par un tiers des expéditeurs”, a indiqué l’enquête Ipso/RMDA effectuée du 23 juillet au 7 août.

Les résultats ont montré que les migrants envoient habituellement en moyenne 1300 euros par an. La chute constatée est considérée comme une de plus importantes de l’histoire. Elle est due à une baisse des revenus et de l’emploi des migrants qui se trouvent aujourd’hui vulnérables et touchés par la crise qui frappe le pays d’accueil. “La situation sanitaire a ainsi accentué la fragilité d’une partie de ces travailleurs, pris en étau entre la baisse de leurs revenus et les sollicitations fortes de la famille au pays. Les envois de fonds des diasporas représentent des sources de revenus essentielles pour de nombreux pays en Afrique. Ces montants sont d’ailleurs plus élevés que l’aide publique au développement, même lorsqu’on ne prend pas en compte les transferts informels, eux aussi conséquents” a indiqué récemment le AFD ( Agence Française de Développement).

 

 

Vous faites le buzz !

Luc Vigne

Author

Luc Vigne

Up Next

Related Posts