Bernie Sanders et ses célèbres moufles de campagne

 

Le Sénateur du Vermont fait le buzz depuis mercredi dernier et son look atypique à la cérémonie d’investiture du président Joe Biden.

L’image fait désormais le tour du web, avec des dizaines de mèmes y afférant, du plus improbable au plus drôle. Celle de Bernie Sanders, 79 ans dans une doudoune, masque sur le visage, pieds croisés, les mains dans des moufles artisanales, mercredi dernier à l’investiture de Joe Biden. Si ce look très peu commun dans un cadre aussi solennel que la prestation de serment d’un président américain a évidemment fait parler, les internautes ont davantage été frappés par les gants que portait Sanders. Car en plus d’être écolos, ils ont été tricotés à la main.

Pour remonter la trace de ces désormais célèbres moufles en laine, il faut partir dans la ville d’Essex Junction, située dans la plus grande agglomération du Vermont. Là-bas vit Jennifer Ellis, 42 ans, passionné de moufles, entre autres. Celle qui n’a jamais rencontré le sénateur de gauche dit dans la presse, en être une admiratrice inconditionnelle. Alors, quand Bernie Sanders échoue à la primaire démocrate pour la présidentielle face à Hilary Clinton en 2016, elle décide de lui envoyer une paire de moufles en guise de consolation. Un geste qu’elle réitérera après avoir que Bernie Sanders avait prêté les premiers gants à une connaissance qui avait froid. « Je savais qu’il les apprécierait », a déclaré la quadragénaire, sortie de l’anonymat depuis mercredi dernier pour ses tricots.

Un buzz qui n’en finit pas

Le web s’est en effet emparé de ces images de Sanders, les détournant à souhait pour en faire des mèmes. Les clichés du Sénateur sont reproduits et transposés dans endroits et les situations les plus improbables. De Games of Thrones, au Lunch Atop a Skyscraper.

Jennifer Ellis, elle, a été repérée. Plus encore, elle croule sous le poids de très nombreuses sollicitations. Des commandes de moufles identiques à celles que portait Bernie Sanders ne cessent de lui parvenir. En deux jours, elle en aurait notamment reçu 130 000 par mails. Des demandes que l’enseignante n’est guère en mesure d’honorer même si elle le voulait, faute de logistiques conséquentes. Jennifer préfère mettre en avant la joie que son geste a pu procurer aux internautes. Ce qui n’a pas empêché les magasins vendeurs de gants de profiter de la situation. Des moufles semblables à celles de Sanders sont désormais proposées aux internautes un peu partout sur web, à des prix parfois fous.

Vous faites le buzz !

Rokhya Chidid

Author

Rokhya Chidid

Up Next

Related Posts