PayPal prêt à mettre une fortune sur Pinterest

Le spécialiste des paiements en ligne souhaite racheter celui du partage des photos à but décoratif pour 45 milliards de dollars. Ce montant record témoigne de l’intérêt grandissant entre réseaux sociaux et plateforme de paiement numérique.

 

La Silicon Valley pourrait bien assister très prochainement à la plus grosse acquisition de son histoire récente, depuis presque une décennie plus précisément. L’auteur ne sera ni Google ou Facebook, mais PayPal. Le spécialiste des paiements en ligne est décidé à investir, selon les informations de Bloomberg reprises depuis par de nombreux médias américains, jusqu’à 45 milliards de dollars pour racheter Pinterest. À raison de 70 dollars par action, soit 25% au-dessus du cours de l’entreprise convoitée à l’ouverture du marché mercredi 20 octobre, le jour de la diffusion de l’information.

 

Rien n’est encore fait et les sources interrogées par Reuters insistent sur le fait que les termes d’un potentiel accord pourraient encore changer. Mais PayPal laisse entrevoir une annonce officielle d’ici le 8 novembre, toujours selon l’agence de presse britannique. Une telle opération dépasserait d’un point de vue financier les 26 milliards de dollars déboursés en 2016 par Microsoft pour LinkedIn, ainsi que le rachat de Slack par Salesforce l’an dernier contre un peu plus de 27 milliards de dollars.

 

Ambition dévorante

 

Elle traduirait par ailleurs l’ambition dévorante de PayPal, ancien protégé d’eBay qui semble avoir bien grandi depuis son envol en 2015. La firme de Palo Alto a en effet beaucoup œuvré pour faire agrandir son écosystème ces dernières années, allant du rachat de Honey Science pour 4 milliards de dollars – sa plus grosse acquisition – à celui de Paidy à 2,7 milliards de dollars cette année.

 

Toutes ces plateformes désormais sous son escarcelle ont en commun d’intervenir dans le domaine du e-commerce. Le secteur est bien évidemment la principale niche d’opportunités de PayPal qui offre des solutions de paiement électronique. Mais le rachat de Pinterest serait sans commune mesure avec ses précédentes opérations, selon Bloomberg.

 

Changement de dimension

L’entreprise basée à San Francisco viendrait en effet enrichir celle de Dan Schulman de ses 454 millions d’utilisateurs. On aurait donc dans un ensemble Pinterest qui vend de la publicité à des marques et PayPal qui offre un moyen de paiement rapide et sécurisé. Un mariage entre un réseau social et un outil de service électronique qui mettrait en avant un dispositif « tout-en-un », à l’image de ce que fait Facebook ou Google avec bien des annonceurs.

Vous faites le buzz !

Rokhya Chidid

Author

Rokhya Chidid

Up Next

Related Posts