Téléphonie : Google se lance dans le low cost en Inde

Le géant du web vient de lancer sur le territoire indien, en partenariat avec un homme d’affaires local, un mobile à bas coût intégrant les principales fonctionnalités d’un smartphone standard. Objectif : séduire un marché dominé par les constructeurs chinois.

Vous habitez l’Inde et êtes en quête d’un téléphone ? Google a peut-être une solution pour vous. La firme américaine enregistre actuellement les précommandes d’un smartphone décrit comme le plus accessible au monde en termes de coût. Le terminal nommé JioPhone Next est le fruit d’un partenariat entre le géant de l’internet et Jio, filiale de télécommunications du groupe industriel Reliance Industries dont le propriétaire n’est autre que Mukesh Ambani, un indien connu comme l’homme le plus fortuné d’Asie.

Le nouveau terminal doté d’une technologie 4G est construit sous Android, le système d’exploitation de Google avec la capacité de traduire instantanément l’hindi dans dix autres langues au moins. Pour y avoir accès les personnes désireuses devront débourser 6 400 roupies soit environ 74 euros, dont le tiers payable à l’achat et le reste en plusieurs tranches.

Faire échec à la percée chinoise

Le fait pour Google de s’associer avec Jio n’est pas un hasard. L’entreprise de télécoms bouleverse le secteur en Inde depuis son incursion en 2016, via des tarifs relativement plus abordables que la plupart de ses concurrents. Cette stratégie lui a notamment permis de trôner actuellement en tête des plateformes de réseau mobile avec près de 400 millions d’abonnés dans le pays.

La firme californienne espère donc à travers le JioPhone pour lequel elle a investi près de 4 milliards d’euros selon Reuters, bouleversé le marché indien, le deuxième plus grand au monde en termes de potentialité. Un potentiel dont les constructeurs chinois Realme, Oppo et Vivo tirent grandement parti pour l’instant. À tel point que 8 smartphones sur 10 vendus en Inde actuellement sont de marque chinoise, à en croire des informations de Reuters.

Grand pari

Le pari est donc immense pour le duo Jio-Google, même si la filiale de Reliance dispose déjà sur le marché indien d’un téléphone à bas coût lancé en 2017. Mais pour tenir ses promesses de séduction des abonnés de la 2G de Vodafone Idea et Bharti Airtel notamment, le JioPhone next devrait très probablement baisser de prix dans l’avenir, selon Navkendar Singh, chercheur en technologie à IDC India. La guerre des prix ne fait que commencer.

Vous faites le buzz !

Rokhya Chidid

Author

Rokhya Chidid

Up Next

Related Posts