Etats Unis : Trump annule de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Trump aurait-il eu du béguin pour Kim Jong-Un ? L’on serait bien tenté de le croire. Ce vendredi 22 mars, le Président américain a demandé l’annulation des nouvelles sanctions contre la Corée du Nord alors même que ce pays lui avait fait subir son premier revers diplomatique, il y a un mois. De quoi à faire bondir d’hébétement, les sénateurs démocrates.

« J’ai ordonné le retrait de ces sanctions »

Donald Trump a demandé, ce vendredi 22 mars, l’annulation des nouvelles sanctions décidées contre la Corée du Nord, de son désormais nouvel ami Kim Jong-Un. « Il a été annoncé aujourd’hui par le trésor que des sanctions supplémentaires de grande envergure seraient ajoutées aux sanctions déjà en place contre la Corée du Nord. J’ai ordonné aujourd’hui le retrait de ces sanctions supplémentaires », a écrit le Président américain sur Twitter. Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, a précisé que cette décision a été prise parce que « Le Président Trump aime le Président Kim (Jong-Un) et il ne pense pas que ces sanctions sont nécessaires. ». Quelles sont ces sanctions que Trump ne veut pas voir infliger au pays de son nouvel ami ?

Il n’y a pas de sanctions, mais des mesures de rétorsion

En fait de sanctions, il n’y en aurait pas ; ou du moins il y a ici une confusion. Les Etats Unis n’ont pas imposé de nouvelles sanctions contre Pyongyang. Il s’agit plutôt de mesures de rétorsion prises par le Département du Trésor américain. Celui-ci a inscrit, le jeudi 21 mars, sur une liste noire, deux compagnies chinoises de transport maritime accusés d’aider la Corée du Nord à se soustraire aux sanctions en vigueur contre son programme nucléaire militaire.

Kim Jong-Un se joue-t-il de Trump ?

Que ce soit des mesures de rétorsion ou des sanctions, Donald Trump a déjà décidé. Il faut laisser son ami tranquille pour mieux préparer leur prochaine rencontre. La dernière en date a eu lieu à Hanoï, au Vietnam, il y a un mois. Elle s’était soldée par un échec cuisant du locataire de la Maison Blanche. Malgré cela, il continue de faire confiance à Pyongyang qui ne veut toujours pas lâcher son bouton nucléaire. Cette indulgence et cette patience de Donald Trump envers la Corée du Nord commencent à exaspérer les élus américains. Les démocrates du Congrès dénoncent même une « naïveté insensée » de la part du Président Trump. Pour le sénateur Chris Van Hollen, qui pense que Kim Jong-Un se joue de Trump, « Contourner son propre département du Trésor et retirer des sanctions contre la Corée du Nord le jour-même de leur annonce défient toute logique ».

 

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts