Etats Unis : l’armée développe une arme laser pour détruire les drones

 

L’armée de l’air américaine s’est associée à Raytheon, une entreprise spécialisée dans les systèmes de défense, pour mettre au point une arme laser capable d’abattre les drones indésirables. L’US Air Force va pouvoir tester et utiliser ce système dans des conditions réelles durant un an.

Les gens s’inquiètent de la menace que représentent les drones

Depuis leur démocratisation, les drones sont devenus de véritables dangers pour de nombreuses entités ou nations. Toutes les personnes animées de mauvaises intentions peuvent aujourd’hui les utiliser pour atteindre leur but. Certains Etats peuvent également s’en servir à des fins d’espionnage ou de terrorisme. Face à de tels dangers, l’armée de l’air américaine a jugé bon de trouver une arme pour repousser les appareils nuisibles, voire les neutraliser.

L’US Air Force s’est associée à Raytheon, une entreprise spécialisée dans les systèmes de défense, pour mettre au point un dispositif capable de lutter efficacement contre les drones indésirables. « Il y a cinq ans, peu de gens s’inquiétaient de la menace des drones. Maintenant, nous entendons continuellement parler d’attaques ou d’incursions. Nos clients l’ont vu venir et nous ont demandé de développer une technologie anti-UAS (Unmanned Air System/Aircraft) prête à l’emploi. C’est exactement ce que nous avons fait en passant de la planche à dessin à la livraison en moins de 24 mois », a expliqué Raytheon.

Rechargeable via une prise de 220 V standard

Le système repose sur un laser à haute énergie monté sur un petit véhicule tout terrain, qui utilise des capteurs électro-optiques ou infrarouges pour détecter et suivre les drones. Après avoir identifié et suivi l’engin volant indésirable, l’arme le neutralise avec son laser en seulement quelques secondes. Lors des tests, l’armée américaine aurait même réussi à en neutraliser plusieurs d’un coup. Notons que l’arme serait capable de déclencher plusieurs tirs laser avant de devoir être rechargée via une prise de 220 V standard. Elle peut également être associée à un générateur si elle doit rester sur le terrain pendant une période prolongée.

Un test d’un an à l’étranger

Plus tôt ce mois, l’armée de l’air américaine a reçu le système anti-drone et compte le déployer à l’étranger pour une expérience d’un an, dans des conditions réelles. Le système devrait empêcher les drones ennemis de collecter des informations sur des bases militaires et abattre des systèmes aériens sans pilote équipés d’armes.

Vous faites le buzz !

Paul Bangoura

Author

Paul Bangoura

Up Next

Related Posts