Deepfake : La pornographie, pionnière de cette technologie

 

Si le monde a véritablement découvert le deepfake en 2019, avec notamment la vidéo truquée de Mark Zuckerberg, cette technologie existait déjà dans la pornographie. De nombreuses femmes sont ainsi devenues des stars du X sans jamais avoir tourné une seule vidéo de ce genre.

« Je n’ai jamais rien vu de tel »

Depuis 2017 au moins, plusieurs femmes ont été victimes d’un nouveau phénomène appelé deepfake. Alors inconnu du public, cette technologie était massivement utilisée en pornographie. Kate, une jeune femme de 28 ans vivant au Texas en a fait les frais. Un jour qu’elle badinait avec un collègue, ce dernier lui montre une vidéo qu’il venait de découvrir sur le net. Kate s’y aperçoit, se faisant défoncer par un gaillard. Elle était nue sur un canapé, les jambes en l’air, pendant qu’un homme la pénétrait à plusieurs reprises. Kate semblait bien prendre son pied dans cette vidéo. Elle passait alors pour une « petite cochonne », une « sournoise » aux yeux de son ami. Elle a beau expliqué que ce n’était pas elle, son visage est bien là, à moins qu’elle soit devenue subitement jumelle. «C’était horrible (…) Je n’ai jamais rien vu de tel », a déclaré Kate, à HuffPost.

Un puissant outil pour détruire la vie d’une personne

Comme Kate, d’autres femmes se sont vues traitées de salope après la diffusion de deepfake pornographiques. Une autre jeune femme, que nous appellerons Caroline s’est également vue dans une vidéo, dans laquelle elle se branle avec deux hommes. Ces derniers lui font un train, une technique qui consiste à prendre une femme à l’arrière et à l’avant avec un cunnilingus. Elle n’en croyait pas et pourtant c’était bien son visage sur les images. Comment se fait-il que ce soit elle, alors qu’elle n’a jamais participé à une quelconque partouze ?

Il s’agissait en fait d’un deepfake, une technologie qui sert à truquer des vidéos, un peu comme on truque des photos sous Photoshop. Les algorithmes Deepfake utilisent un ensemble de données de vidéos et d’images d’un individu pour créer un modèle virtuel de son visage pouvant être superposé et manipulé. Dans le cas de nos deux femmes, leurs visages ont remplacé ceux d’actrices porno.

Si au début cette manipulation était l’affaire d’informaticiens très qualifiés, aujourd’hui elle est accessible à un plus large public grâce au développement de l’intelligence artificielle.

 

Vous faites le buzz !

Tim Q

Author

Tim Q

Up Next

Related Posts