Jacques Chirac : ce qu’il faut savoir sur la vie de l’ancien président de la République

 

Jacques Chirac, l’ancien président de la République (1995-2007), est décédé le jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans. Sa vie est un grand roman que l’on ne finira peut-être jamais de lire. Mais l’on peut en relever les grands moments, que nous vous exposons ici.

Jacques Chirac est né le 29 novembre 1932 à Paris de Marie Louise Valette (1902-1973) et d’Abel François Marie Chirac (1898-1968), médaillé militaire croix de guerre de 14-18, décoré de la Légion d’honneur, employé de banque puis administrateur d’une filiale de la société aéronautique SNCAN. Tous deux sont issus de familles corréziennes laïques et républicaines.

Entré en politique à l’âge de 35 ans

Enfant unique (sa sœur aînée est décédée avant sa naissance), Jacques effectue ses études à Paris, tout d’abord au lycée Hoche de Versailles pendant un an, puis au cours Hattemer, au lycée Carnot et enfin au lycée Louis-le-Grand, où il obtient le baccalauréat en 1950. Envisageant une carrière administrative, il intègre, en septembre 1951, l’Institut d’études politiques de Paris, période pendant laquelle, il milite brièvement pour le parti communiste. Après Sciences Po, il effectue son service militaire en Algérie (1956–1957). Il intègre ensuite l’ENA d’où il sort diplômé en 1959. Au début des années 60, il devient chargé de mission au cabinet du premier ministre Georges Pompidou. Il s’engage alors en politique, et devient secrétaire d’État aux Affaires sociales en avril 1967.

Député de la Corrèze et secrétaire d’État à partir de 1967, il est nommé Premier ministre par Valéry Giscard d’Estaing en 1974, en raison du rôle décisif joué par lui dans son élection. Deux ans plus tard, il démissionne de Matignon à cause des dissensions et lance le Rassemblement pour la République (RPR). Il devient maire de Paris en 1977 et se présente à l’élection présidentielle de 1981, où il participe à l’échec du président sortant.

Sa patience récompensée en 1995

Jacques Chirac s’attache alors à jouer un rôle de premier plan au sein de l’opposition. De 1986 à 1988, il exerce à nouveau la fonction de Premier ministre, sous la présidence de François Mitterrand : il est ainsi le premier chef du gouvernement d’une cohabitation sous la Ve République et, par la même occasion, la seule personnalité politique sous ce même régime ayant assumé par deux fois la charge de Premier ministre. Jacques Chirac est battu au second tour de l’élection présidentielle de 1988 face au président sortant, puis prend à nouveau la tête de l’opposition. Il ne désespère pas de conquérir un jour l’Elysée. Son heure de gloire arrivera en 1995. Il est élu chef de l’État avec 52,6 % au second tour, face au socialiste Lionel Jospin. Lors de l’élection présidentielle de 2002, il est réélu au second tour avec 82,2 % des voix, bénéficiant d’un « front républicain » face au candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen. À la fin de sa présidence, au plus bas de sa popularité et affaibli par un accident vasculaire cérébral en 2005, il renonce à briguer un troisième mandat.

Après l’Elysée, Jacques Chirac essaie de reprendre goût aux choses simples, mais la justice se met à ses trousses. En 2011, il est condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis, dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Il est ainsi devenu le premier chef de l’État français à être condamné en justice.

Vie privée et familiale

Côté vie privée, Jacques Chirac a épousé Bernadette Chodron de Courcel le 16 mars 1956. Ils ont deux filles, Laurence, née en 1958, et Claude, née en 1962. Le couple adopte Anh Dao Traxel en 1979. Laurence, sa fille aînée est morte en 2016 à l’âge de 58 ans des suites d’un malaise cardiaque.

Vous faites le buzz !

Paul Bangoura

Author

Paul Bangoura

Up Next

Related Posts