Réponse des start-ups à la sécheresse, repas de fête pour les astronautes, les salles de cinéma conquises par la technologie D-Box… L’actu biz du mercredi 23 décembre

#Biz24 : Toute l’actualité marquante du business de ces dernières 24h

Les start-ups face à la sécheresse

Depuis 4 ans, la Californie subit un épisode de sécheresse intense, battant des records de chaleur en 2014 et 2015. Si l’on en croit atelier.net, ce contexte plus que difficile serait l’occasion pour de jeunes pousses de proposer des solutions innovantes pour lutter contre le phénomène. En octobre, SunToWater avait reçu le premier prix du concours Impact Challenge, récompensant les projets les plus intéressants en matière de lutte contre la pénurie d’eau en Californie. Le projet SunToWater, hébergé par le fabricant d’électronique Flextronics, proposait alors un générateur d’eau portatif fonctionnant à l’énergie solaire et utilisant un système de désalinisation. D’autres start-ups comme Sanzfield Technologies (classée seconde) se sont également lancées sur la même voie en proposant par exemple de nouvelles méthodes de recyclage d’eaux usées.

Un repas de fête pour les astronautes de la Station spatiale ISS

Pour les fêtes de fin d’année, les astronautes de la Station spatiale ISS ne seront pas oubliés, malgré les 400 km qui les séparent de notre planète. Selon Le Parisien, des chefs étoilés vont concocter de bons petits plats qu’ils enverront dans un « conteneur de nourriture bonus ». Quentin Vicas, chef de projet sur le dossier « spacefood » chez Ducasse, nous révèle que « les plats qui ont le plus de succès sont les cailles rôties, le homard breton, l’épaule d’agneau confit à la sauge, la Caponata ». La nourriture spatiale est pourtant particulière car devant respecter des consignes strictes. Par exemple, des miettes dans un milieu en micropesanteur pourraient être inhalées par un astronaute. Ni trop sèche, ni trop liquide, la nourriture doit aussi être assaisonnée différemment car les sensations gustatives sont modifiées dans l’espace. Un réel défi attend donc les chefs étoilés en cette fin d’année.

M-Cador, un drone au service des industriels

Le marché des drones est en plein essor depuis quelques temps. Le succès est donc dans la diversité. La start-up M-Cador (Multiple Capable Aerial Design vehicule Designed for Observation and Rescue), créée en 2015, l’a bien compris. D’après Objectconnecte, la jeune pousse spécialisée dans la surveillance et l’observation a trouvé une autre application, un peu moins classique, pour ses appareils radiocommandés. Ses drones intelligents peuvent en effet être utilisés dans l’industrie pour récupérer des données analysables grâce aux softwares développés en parallèle par le créateur de M-Cador, Rodolph Vogt.

La technologie D-BOX continue sa conquête des salles de cinéma

« Offrir une expérience immersive unique facile à déployer dans n’importe quelle salle à travers le monde », voilà ce que propose Technologies D-BOX selon Claude Mc Master, président et chef de la direction de l’entreprise. Tvanouvelles nous apprend que l’exploitant de chaînes de cinémas Cinemark Holdings compte installer des systèmes de mouvement de l’entreprise dans au moins 80 salles des Etats-Unis et de l’Amérique du Sud en 2016. Il va également devenir un actionnaire de D-BOX et a annoncé vendredi dernier avoir obtenu de la part d’un holding d’investissement chinois un financement de 5 millions de dollars. De quoi poursuivre son déploiement dans les salles de cinéma.

Une perle rare du bio-printing

Si l’impression 3D classique fait beaucoup parler d’elle, l’impression 3D à partir de cellules vivantes reste plutôt discrète en France. Autrement connue sous le nom de bio-printing, elle n’est la spécialité que de très peu d’entreprises françaises. Parmi elles, on trouve toutefois Poietis, une société fondée en septembre 2014. 3dnatives nous apprend d’ailleurs qu’elle vient récemment de lever 2,5 millions d’euros dont 900 000 euros sur la plateforme d’equity-crowdfunding WiSEED. Concrètement, cela devrait lui permettre d’industrialiser sa technologie de bio-impression assistée par laser, un procédé unique sur le marché.

Les nouveaux mots de passe de Google

D’après Le Parisien, des rumeurs confirmées sur le site Android Police semblent indiquer que le géant américain Google testerait un nouveau système d’identification sans mot de passe, afin de lutter contre la vulnérabilité de ce dernier. Pour se connecter sur son ordinateur, le possesseur d’un compte Google devrait en principe confirmer son authentification depuis une notification reçue sur son téléphone. Il rejoint ainsi Yahoo et sa solution Key Account. On notera toutefois qu’un retour est possible à tout moment vers une authentification par mot de passe.

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts

Discussion about this post