Quand Twitter ruine une carrière

Alors qu’il entamait une brillante et fulgurante carrière politique, le jeune Rayan Nezzar a été rattrapé par son passé étudiant sur Twitter.

La notion de droit à l’oubli sur internet est toute relative. Pour les personnalités publiques elle parait même inexistante. C’est en tous cas l’impression laissée par cette affaire qui a fait un énorme buzz et coûté la place au porte-parole du parti au pouvoir, quelques jours seulement après sa nomination.

En effet, alors qu’il venait d’être choisi pour être l’un des jeunes porte-paroles de la République en Marche, malgré son jeune age, Rayan Nezzar s’est finalement fait remercier par ses patrons, à cause d’une polémique idiote sur des Tweets qu’il avait postés quand il était encore étudiant.

En cause, des tweets stupides et agressifs envers différentes personnalités politiques nationales de premier, comme Valérie Pécresse, Marine Le Pen, ou encore Anne Hidalgo. Des attaques souvent teintées de vulgarité et de sexisme.

Ainsi, quelques jours seulement après sa nomination, le site internet Buzzfeed publiait un article sur ses tweets, avec des captures d’écrans comme preuves.

Les membres du parti d’Emmanuel Macron avait d’abord joué la solidarité, prenant la défense d’une erreur de jeunesse, avant que la polémique ne prenne une trop grosse proportion et que l’exclusion s’impose. Dommage, pour un jeune issu des quartiers difficiles qui a fait l’ENA et a grimpé les échelons de la politique…

 

 

 

 

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts