FOD Detect révolutionne l’aviation, ENLAPS démocratise les time-lapses, Data&Data combat la contrefaçon… L’actu biz du vendredi 11 décembre

#Biz24 : Toute l’actualité marquante du business de ces dernières 24h

FOD Detect révolutionne l’aviation

Mis en place dans seulement quatre aéroports privilégiés dans le monde, RunWize est un système de sécurité développé par la société Xsight System qui se montre particulièrement intéressant lors des étapes phares d’un trajet en avion : le décollage et l’atterrissage. D’après Ouest France, il se base en effet sur la technologie FOD (Foreign Object Debris) qui permet de repérer les objets sur les pistes des aéroports et donc d’éviter des détériorations des appareils pouvant conduire à une menace plus ou moins sérieuse de la vie des passagers et du personnel à bord.

L’avenir de Taztag compromis

Taztag, l’entreprise bretonne créant des solutions mobiles sécurisées n’a pour le coup plus un avenir très sûr. Si l’on en croit Usine Digitale, la levée de fonds de 5 à 6 millions destinés à développer la société rennaise n’a pas connu un franc succès. Pourtant, elle aurait vendu pour 6 millions d’euros en 2014 et misait sur 3 millions supplémentaires cette année. Face à la situation de Taztag, le tribunal de commerce de Rennes a décidé d’accorder à la société une période d’observation de six mois. Un plan de restructuration devrait voir le jour.

ENLAPS démocratise les time-lapses

Autrefois réservés aux professionnels, les time-lapses pourrait bien voir leur avenir aux mains de citoyens lambda. D’après Widoobiz, la start-up ENLAPS vient en effet de lancer une campagne sur la plateforme de financement participatif Kickstarter. Son objectif : lever 150 000 euros en un mois pour son boîtier TIKEE. Si le projet se porte bien, la technologie des time-lapses pourrait être accessible à tous, un grand pas en avant.

Une start-up part combattre la contrefaçon

Data&Data, une start-up made in France, a développé des algorithmes basés partiellement sur la technologie Azure Machine Learning du cloud de Microsoft. On apprend aujourd’hui grâce à Le monde informatique que la jeune pousse offre ainsi à ses clients l’opportunité de détecter des vendeurs de produits contrefaits, ce qui permet de réagir instantanément. Data&Data compte parmi ses clients des marques prestigieuses (parfums, cosmétique,…) ou directement leurs cabinets d’avocats. La contrefaçon, tous secteurs confondus, représenteraient chaque année près de 300 milliards de dollars. On comprend vite l’intérêt de la technologie proposée par la start-up parisienne.

Une banque coréenne cède à l’attraction de l’IoT

Objectconnecte nous révèle que la banque KDB (Korea Development Bank) vient d’investir 1,7M de dollars dans la start-up coréenne spécialisée dans l’agriculture IoT, Nthing. Il faut dire que l’Internet des Objets a un avenir particulièrement prometteur qui conduit, déjà dès maintenant, à la commercialisation de nouveaux produits connectés ou encore à la création de réseaux type LoRa. L’action de la KDB est donc plutôt vue d’un bon œil.

Le tout-en-un n’effraie pas le géant de l’informatique

Se présenter comme investisseur et concurrent d’une même start-up pourrait paraître assez atypique. Les faits sont toutefois assez fréquents. Comme nous l’explique Le monde informatique, c’est le cas de Microsoft et de la start-up SkyGiraffe. Depuis une semaine, le géant de l’informatique a lancé un service baptisé PowerApps permettant aux professionnels de créer des applications mobiles pour travailler avec les données de leurs entreprises. Or, SkyGiraffe va elle aussi lancer un produit similaire, se positionnant de ce fait en concurrent direct d’un de ses investisseurs.

Vous faites le buzz !

mm
Up Next

Related Posts

Discussion about this post