e-réputation : Nativiz sous l’ère de la communication native

L’e-réputation des entreprises et devenu une problématique économique primordiale. Marque employeur, bouche à oreilles, avis négatifs, marketing, travail sur l’image… les enjeux sont multiples pour les dirigeants de sociétés. Dans ce contexte, les outils des professionnels de la communication digitale se développent au rythme de la créativité et de l’évolution du secteur. En France, l’arrivée en grande pompe de la communication native, porté par des agences web comme Nativiz, transforme peu à peu le paysage numérique.

e-réputation : mille sujets

L’e-réputation des entreprises est l’image qu’elles renvoient sur les nombreux supports du web. Il s’agit à la fois de leur référencement sur leurs mots clés stratégiques, des occurrences qui ressortent sur Google lorsque l’on cherche à se renseigner sur elles, des avis et commentaires d’usagers, mais également de leur utilisation des réseaux sociaux.

Tous ces éléments mis bout à bout constituent l’e-réputation d’une entreprise. Cette e-réputation est vitale pour une société et ce quels que soient ses enjeux : optimiser son inbound et outbound marketing, développer sa clientèle, être visible en ligne, travailler son image auprès de futurs salariés, partenaires, institutions, clients…

Si les consommateurs ont pris l’habitude depuis plusieurs années de se renseigner sur la toile avant d’effectuer un achat (en ligne ou en magasin), cette habitude est aussi entrée dans les mœurs des professionnels dans le cadre de B2B.

La communication native, omniprésente sur le web américain, s’impose en France

La communication native consiste en la publication de contenus qui s’inscrivent dans leur forme comme dans leur fond, dans la ligne éditoriale de leur support de publication. L’objectif est d’offrir aux internautes une information qui les intéresse et qu’ils vont lire avec attention, à l’opposé des publicités intrusives de type pop-up.

Ces contenus permettent de diffuser un message de manière utra-ciblée, tout en suscitant l’adhésion du lecteur. Cet outil de communication et de marketing est désormais privilégié aux Etats-Unis, où les marques communiquent majoritairement via ce biais pour leurs stratégies digitales, depuis une dizaine d’années.

Un choix qui s’impose progressivement en France, avec l’émergence de géants comme Taboola ou Outbrain, mais également d’agences innovantes comme Nativiz, qui exploite au maximum le potentiel de la communication Native.

Nativiz : une agence au cœur de cette révolution

Les fondateurs de Nativiz œuvrent dans le secteur de la communication digitale et plus spécifiquement de la e-réputation depuis le milieu des années 2000. Après avoir monté une première agence à New York, ils ont décidé d’importer les méthodes de la communication native en France, où elle était encore marginale il y a quelques années.

Mais les jeunes entrepreneurs n’ont pas voulu se contenter des méthodes habituelles de la communication native, guidés par l’instinct que ces contenus pouvaient avoir un double effet : en plus du travail sur l’image des entreprises et marques, ces contenus en s’appuyant sur la qualité (si chère aux algorithmes de Google) peuvent se mettre au service du référencement et s’avèrent être de très puissants outil SEO. « Une méthode à la fois quanti et quali » comme ils aiment le rappeler, qui permet par exemple à leurs clients de prendre la main sur plus de 50% de leur Top 20 Google pour une recherche sur leur nom et de faire apparaître leurs sites institutionnels dans les premières pages Google pour des recherches stratégiques de leur cibles.

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts