Attirance de la finance française pour la blockchain, défi du cancer, mystère autour de la start-up Magic Leap… L’actu biz du jeudi 17 décembre

#Biz24 : Toute l’actualité marquante du business de ces dernières 24h

La technologie du Bitcoin attire la finance française

On ne cesse d’en parler, la blockchain, technologie sur laquelle repose la monnaie décentralisée du Bitcoin, est riche en applications potentielles. Les banques, la finance, les arts ou encore le foncier sont autant de domaines pouvant être concernés. Justement, BFM TV annonce que cette technologie « intéresse bigrement la finance française ». On y apprend notamment la création d’un laboratoire d’innovation dédié à cette technologie et réunissant parmi ses partenaires de grandes banques françaises (le Crédit Agricole, BNP Paribas, BPCE,…). Des start-ups sont également mobilisées.

Une start-up veut relever le défi du cancer

Sur le point de devenir leader dans le domaine de la médecine de précision, la start-up suisse Sophia Gentics créée en 2011 allie biotechnologie et numérique pour développer des solutions permettant de détecter rapidement un cancer, donc de le traiter plus tôt. La jeune pousse effectue un séquençage ADN qui permet de produire l’information génomique de chaque patient. Celle-ci est ensuite analysée par des algorithmes qui permettent de déterminer les altérations génomiques. La Tribune nous rapporte les propos du PDG de Sophia Gentics, Jurgi Camblong : « Je suis convaincu que dans cinq à dix ans le cancer sera une maladie maîtrisée », a-t-il déclaré. Un bel espoir pour l’avenir.

Lancement du prix Start-Up Fnac 2016

Si l’on en croit Le Parisien, la Fnac vient de lancer sa deuxième édition de son prix Start-Up Fnac. L’objectif : motiver les start-ups françaises dans le domaine des objets connectés. Elles ont jusqu’au 17 janvier pour déposer leur candidature. Il faudra ensuite attendre février pour la nomination de dix jeunes pousses qui remporteront chacune un programme d’accompagnement personnalisé de douze semaines pendant lesquelles elles recevront de l’aide pour développer leur projet. Au bout des trois mois, les trois meilleures start-ups signeront un contrat de distribution des objets primés avec la Fnac. Un coup de pouce très intéressant…

Composer avec d’autres musiciens de la planète

La musique est une passion qui se partage. Flat l’a bien compris. Cette start-up permet en effet de composer un morceau avec plusieurs musiciens, peu importe leur position géographique dans le monde grâce à Internet. Il est aussi possible d’écouter les productions ou même d’annoter les partitions en temps réel. La communauté de compositeurs atteint déjà 130 000 musiciens. Ludo Mag nous révèle que la société a annoncé avoir bouclé une première levée de fonds qui va lui permettre de se structurer et de poursuivre son développement. La start-up est également récemment entrée dans le programme officiel Google pour l’Education. Un bon rythme de progression pour ce service collaboratif.

Les robots chirurgicaux made by Google

Google qui s’appelle désormais Alphabet vient de fonder, en partenariat avec le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson, la start-up Verb Surgical. C’est en tout cas ce que nous apprend Industrie & Technologies. Il s’agit de la première entreprise créée par l’ex-Google en partenariat avec une autre. Son objectif est de révolutionner le monde de la chirurgie en y intégrant des assistants robotiques. D’après Johnson & Johnson, la jeune pousse vise à « apporter de meilleurs résultats aux patients et améliorer l’accès à la chirurgie mini-invasive et l’efficacité globale de l’hôpital ».

Magic Leap, une start-up mystérieuse

Le Temps nous révèle qu’une start-up implantée en Floride depuis 2011 intrigue depuis quelques temps la Silicon Valley. Magic Leap travaillerait en effet sur une technologie de réalité augmentée. Seulement voilà, elle n’a jusqu’à maintenant présenté ni produit, ni prototype. Et pourtant, elle attire des investisseurs haut-de-gamme comme Google. La semaine dernière, la start-up avait annoncé une prochaine levée de fonds d’un montant minimum de… 827 millions de dollars. De quoi attirer la curiosité de nombreuses personnes.

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts

Discussion about this post