Que fait-on vraiment pour les personnes sans domicile fixe en France ?

Alors que le collectif Les morts de la Rue nous rapporte un bilan de près de 330 SDF décédés depuis le début de l’année 2016, des initiatives émergent localement, l’occasion de les relayer pour qu’elles puissent se mettre en place à l’échelle nationale… Dans cet article, nous allons en particulier parler du réseau Le Carillon.

Des stickers sur les façades

Si vous habitez le onzième arrondissement de Paris, vous avez sans doute remarqué des stickers un peu particulier sur la façade de certains commerces. Un grand autocollant avec trois cloches et des tas de petits pictogrammes en-dessous représentant un téléphone déchargé, un café, un micro-ondes ou encore des toilettes (voir images ci-dessous)… Vous ne savez sans doute pas ce qu’ils signifient. Explications ici.

Autocollants du réseau Le Carillon

Le réseau Le Carillon : qu’est-ce que c’est ?

Né sous l’impulsion d’un jeune habitant du quartier, Louis-Xavier Leca, le réseau Le Carillon est un système permettant à chaque commerçant qui le souhaite d’afficher sur la vitrine de son magasin l’ensemble des services qu’il est prêt à proposer à un sans abri. On pense souvent aux besoins primaires comme avoir accès à des toilettes, pouvoir boire un verre d’eau ou manger quelque chose, mais des pictogrammes existent pour recharger son portable par exemple. Le fondateur du projet explique comment lui est venue cette idée : « Après plusieurs expériences à l’étranger dans le domaine de la finance responsable et de l’aide aux pays en développement, j’ai eu envie de revenir au local et d’aller vers un projet coopératif. Je me suis demandé comment permettre aux citoyens d’agir face la pauvreté ».

Des actions solidaires

Grâce au réseau, les associations peuvent avoir une liste de « commerces solidaires » à communiquer aux personnes sans domicile fixe. Le Carillon organise également une fois par mois des collectes thématiques comme la récolte de duvets ou d’écharpes. D’autres actions sont aussi proposées, comme l’adhésion à l’association et la participation à des défis solidaires. Louis-Xavier Leca expose ainsi l’exemple suivant « l’achat d’un café dans un bar appartenant au réseau permettra d’obtenir un bon pour en offrir un à un sans abri ». Si vous souhaitez aussi développer ce réseau dans votre ville, vous pouvez devenir bénévolement « Carillonneur ». Vous changerez alors certainement la vie de plusieurs SDF…

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts