Diamants, Volkwagen, arnaque à la Défense… L’actu biz du jeudi 5 novembre

#Biz24 : Toute l’actualité marquante du business de ces dernières 24h

Nouvel aveu de Volkswagen : la bourse de Francfort sévit

Le constructeur automobile, qui payait déjà cher ses mensonges, s’est vu contraint d’avouer le 3 novembre une nouvelle tromperie : 800 000 voitures auraient été présentées avec des émissions de CO2 sous-évaluées. Suite à cet aveu, Volkswagen chute de 8% à la bourse de Francfort. Selon La Croix, le groupe aurait déjà perdu 40% de sa valeur. Et le scandale commence à toucher sa marque de prestige : Porsche…

MaerskLine se serre la ceinture et supprime 4 000 postes

Leader mondial du transport maritime de conteneurs, MaerskLine subit actuellement les conséquences d’un marché de l’offre et de la demande défavorable. Les prix du transport sont bas et l’entreprise danoise ne s’en sort plus. D’après 20 Minutes, elle a annoncé aujourd’hui vouloir supprimer 4 000 emplois d’ici 2017 et a retiré son option sur six navires géants qu’elle souhaitait commander.

Le ministère de la Défense aussi se fait arnaquer…

Une enquête de Challenges révèle que l’Hexagone Balard, le nouveau siège du ministère de la Défense à Paris, coûterait déjà une petite fortune. Et pour cause, le loyer astronomique qu’il verse annuellement (154 millions d’euros) ne comprend pas les modifications des bureaux. Résultat, le ministère doit mettre la main à la poche. Thales et Bouygues auraient d’ailleurs proposé d’installer une imprimante et un scanner pour 13 613,21 euros… Un montant à peine déraisonnable bien sûr refusé par le ministère.

Les temps sont durs pour le leader du diamant

Selon les informations de La Dépêche, le PDG du leader mondial du diamant De Beers, Philippe Mellier, aurait annoncé lundi une année 2015 difficile pour le secteur des pierres précieuses. La dévaluation du yuan et le crash boursier en Chine y seraient pour beaucoup.

Incités à se désinscrire des listes de chômeurs

Depuis octobre, Pôle Emploi ferait passer des tests aux demandeurs d’emploi travaillant à temps plein depuis plus de trois mois dans trois régions. L’objectif ? Proposer une cessation d’inscription ou un transfert de la catégorie C à la catégorie E. D’après L’Express, 11 850 demandeurs d’emploi sont concernés sur la seule région Rhônes-Alpes.

Plan BAC-PSIG : 16,6 millions d’euros investis

Si l’on en croit L’Expansion, 16,6 millions d’euros vont être débloqués en 2016 pour moderniser les équipes de la PSIG et de la BAC. Sur la liste : armes et véhicules plus modernes, certes, mais aussi des équipements de protection individuelle plus efficaces.

Vous faites le buzz !

lebuzzdubiz

Author

lebuzzdubiz

Up Next

Related Posts

Discussion about this post